Eyva, une martiniquaise de Sciences Po en Malaysie !

Étudiante dans le master « Média communication et industries créatives »  à Sciences Po Paris. Issue du lycée de Bellevue en Martinique, la jeune femme intègre le campus délocalisé de Reims où elle suit durant 2 ans une formation en anglais axée sur l’Europe et l’Amérique du Nord. Dans le cadre de sa troisième année au sein de l’institut d’études politiques Eyva décide par toute attente de partir 1 an en Malaisie. Cependant, la jeune femme assume son ouverture d’esprit et son tempérament d’aventurière malgré ses premières appréhensions.


Questions/Réponses

Qu’est-ce que Sciences Po ?

Sciences Po Paris est un institut d’études politiques (IEP). Il existe plusieurs IEP à travers la France dont le plus ancien  est celui de Paris. De nombreuses matières sont enseignées dans les IEP dans mon cas ça a été du droit, de la microéconomie, de la sociologie, de l’histoire et de la géographie. Durant les deux premières années ils tâchent de nous inculquer des savoirs généraux. Les possibilités de carrière sont très vastes.

Quelle a été ton expérience de Sciences Po jusqu’à présent ?

Je tiens à insister sur le fait qu’en tant qu’Ultramarine la vie à Reims m’a semblé deux fois plus difficile en raison des différences culturelles, l’éloignement de la famille et le cursus anglophone ainsi que la méthode « sciences po » qui nécessite un temps d’adaptation. La première année a été vraiment très difficile pour toutes ces raisons et du fait d’un rythme de travail très soutenu.

Ma seconde année a été plus simple parce que j’avais pris le pli.  Il faut aussi savoir qu’en deuxième année il a y plus de cours optionnels (sélectifs), j’ai pu choisir des cours sur le cinéma ou encore sur l’histoire des États-Unis. Tu bâtis ton cursus en fonction de tes goûts.  C’est difficile mais pas insurmontable ! J’ai pu me faire beaucoup d’amis internationaux du fait de la cohabitation d’étudiants de programmes différents carà Reims, il y a deux programmes, Europe-Amérique du Nord et Europe- Afrique. J’ai trouvé que c’était une vraie force de pouvoir rencontrer des étudiants aux origines diverses.

Comment s’est déroulée ta scolarité en Malaysie ?

Résultat de recherche d'images pour "monash university LOGO"

J’étais dans l’un des campus de Monash University dont l’université mère se situe en Australie avec des campus disséminés dans plusieurs pays d’Asie du sud-Est ainsi qu’en Afrique du sud notamment. J’ai volontairement choisi une université australienne afin de demeurer dans un système scolaire proche de ce que je connaissais déjà avec Sciences Po.

Ils se sont occupés de la majorité des démarches administratives, notamment en matière de VISA. Ils nous ont envoyé une liste de documents que nous avons eu à fournir à l’ambassade de Malaisie à Paris.

La Malaisie étant un véritable « hub », j’ai pu visiter d’autres pays de la région grâce aux nombreuses compagnies low-cost. Les vols entre la Malaisie et la France sont plus longs (16 heures avec escales) et moins chers que pour Fort de France-Paris par exemple.

Nous avions une très grande liberté en matière de choix de cours là-bas.

Au premier semestre j’ai suivi des cours de médias (Television studies, Film…) en étudiant le paysage médiatique occidental et du sud-est asiatique. J’ai aussi choisi des cours de genre, dont un cours d’Introduction to sexualities studies and Genders, sexuality and religion in south Asia qui était très intéressant.  Nous étudions des problématiques propres à la région. Au deuxième semestre j’ai continué dans les études de genre, sur le féminisme et la méthode de la thèse. Nous avons par exemple mené des recherches sur la condition des femmes voilées transgenres. Je me suis toujours intéressée aux questions de genre du fait de ma condition de femme, racisée dans une société patriarcale. Je voulais aussi en apprendre davantage sur des notions qui jusque-là demeuraient obscures telle que la matrice hétérosexuelle de Judith Butler. Je voulais aussi comprendre les problématiques de ces femmes dans une société musulmane et encore plutôt conservatrice.

As-tu eu des chocs culturels ?

En Malaisie il y a trois communautés ethniques, les Chinois, les Indiens et les Malais. C’est un pays à la fois multiculturel et sectorisé. Par exemple les espaces de restauration comme les « mamaks » ( tenus par la communauté Tamoul) sont séparés en fonction des communautés auxquelles ils sont destinés.

Les malaisiens sont très attachés à la « race », alors que cela est tabou en France en Malaisie c’est l’une des premières questions posées lors des présentations. C’est un pays très communautaire même si des échanges entre communautés sont possibles. Cependant, dans le domaine de l’éducation et en particulier dans le domaine supérieur, les populations sont beaucoup plus homogènes.  Par exemple, il est très compliqué pour les chinois et les indiens d’obtenir des places dans les universités publiques dans lesquelles les Malais sont majoritaires. C’est pour cela qu’a Monash, université privée, il y a une forte communauté chinoise. En matière géopolitique, la discrimination raciale est inscrite dans la constitution et favorise les Malaisiens. Ils disposent d’avantages constitutionnels, les non-Malais ne peuvent pas par exemple, occuper des places au sein du gouvernement. La communauté indienne est par ailleurs, la plus discriminée du pays. Ces discriminations structurelles à caractère racial qui sont inscrites dans la constitution soutiennent ce système raciste. Ça aussi c’était un choc.

Le mot de la fin

Pour conclure, je vous encourage à quitter votre zone de confort si vous en avez l’opportunité et les moyens et de partir étudier ou vivre à l’étranger si vous en avez l’opportunité. N’ayez pas peur des différences culturelles ou de la distance, ces voyages forment la jeunesse ! Qui sait, peut être aurez-vous de très belles surprises sur la route… Croyez en vous et osez la différence.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :